Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

Aitia. Regards sur la culture hellénistique au XXIe siècle est une revue internationale électronique. Elle s’intéresse à l’ensemble de la culture hellénistique. Les études hellénisitiques ont fait durant les deux dernières décennies des progrès considérables et ont connu d’importants bouleversements. Toute cette importante partie de la littérature, de l’art et de la philosophie est longtemps restée dans l’indifférence des chercheurs et universitaires en raison de son caractère déjà tardif et de sa complexité. La notion même de « période hellénistique » – qui débute au moment de la mort d’Alexandre, en 323 avant J.-C. et s’achève autour de 30 avant J.-C. – est assez récente. C’est pourtant un moment essentiel de l’histoire culturelle à l’articulation entre le monde classique grec et le monde romain, un moment essentiel où, notamment, se mettent en place la critique littéraire et l’approche scientifique des textes dans le cadre de la Bibliothèque du Musée à Alexandrie.
Pourtant, il n’existait jusqu’à ce jour aucune revue spécialisée pour ce domaine de la culture. Constatant à regret cette absence et souhaitant vivement la naissance d’un support qui serait à même de mieux diffuser les avancées de la connaissance en la matière et de faciliter la circulation de l’information, nous avons décidé d’unir nos forces à l’École normale supérieure de Lyon (France), à l’Université Roma III (Italie), à l’Université de Waterloo (Canada) et à l’Université de l’Ohio (États-Unis) pour mettre en place un outil susceptible de répondre à de telles attentes. Cette revue sera l’organe d’un pôle de recherches avancées dans le domaine culturel hellénistique formé par nos trois établissements, et entend devenir un pont entre les chercheurs européens et américains. La revue Aitiaa le soutien de l’UMR 5189 HISoMA, de l’UMR 5037 CERPHI et du WISH.
Cette revue entend favoriser les approches croisées entre les domaines de la recherche, en particulier la littérature et la philosophie. L’émergence à Athènes et à Rome des grandes écoles et traditions philosophiques de la période ne peut être considérée indépendamment de son contexte culturel. Inversement, on voit une philosophie popularisée prendre une place toujours plus grande dans l’ensemble de la vie culturelle et influencer souvent fortement la production littéraire.
La revue Aitia entend avoir une vocation internationale : elle publie des articles en différentes langues (notamment : français, anglais, italien, allemand, espagnol, grec moderne…) ; elle entend favoriser particulièrement les contributions de jeunes chercheurs. La publication des articles est soumise à l’accord d’un comité de lecture scientifique également international.

Dernier numéro en ligne
6/2016
Recherches sur l’epyllion à l’époque hellénistique et au-delà

Research on epyllion in the Hellenistic period and beyond
Ricerca sul epillio nel periodo ellenistico e oltre
Sous la direction de Christophe Cusset et Adele Teresa Cozzoli

Ce volume de la revue Aitia est constitué de la réunion de deux rencontres organisées à l’ENS de Lyon en septembre 2012 et à l’Université Roma Tre en mai 2013 sur l'epyllion et plus particulièrement sur les rapports entre l'epyllion et le mythe. Il est constitué de 16 contributions sur cette forme poétique problématique qu’est l’epyllion, auquel s’ajoute une contribution marginale et deux comptes rendus.

This volume of the on-line journal Aitia consists of the proceedings of two meetings held at ENS of Lyon in September 2012 and at the Roma Tre University in May 2013 on the Epyllion and more specifically on the relationship between Epyllion and myth. It consists of 16 contributions on this problematic poetic form of the Epyllion, plus a marginal contribution and two reviews.

Questo volume della rivista Aitia consiste nell'unione di due incontri presso ENS de Lyon (settembre 2012) e l'Università Roma Tre (maggio 2013) sull' epillio e in particolare sul rapporto tra epillio e mito. Si compone di 16 contributi su questa forma poetica che è l'epillio, oltre a un contributo marginale e due relazioni.